Malik et le yoga

Cet exemple est fictionnel mais il présente de manière réaliste à quoi pourrait ressembler un projet Maac.

Malik à 29 ans, il est éducateur en foyer dans l'Ain. Il a testé le programme MAAC avec ses jeunes et a décidé de développer son propre projet. Il a observé que ce qu’il manque souvent à ces adolescents, c’est la capacité de contrôler leur agressivité. Il a alors pensé à mettre en place des séances de yoga parce que c'est à la mode et qu'on lui en a dit du bien. N’étant pas lui-même un spécialiste de la discipline, il a cherché quelqu’un qui pourrait l’aider. C’est comme ça qu’il a rencontré Eric, un instructeur de yoga qui a accepté de donner une heure de son temps gratuitement, chaque semaine. En quelques séances, les jeunes d’abord réticents se sont pris au jeu. Certains relatent les bénéfices des séances et amènent d’autres amis au cours.
Malik a trouvé une autre activité qui aide les jeunes qu’il accompagne. Il a aussi permis à Éric d’avoir une action très gratifiante notamment lorsqu’il observe les bénéfices de cette discipline chez ces ados.