Les cartes postales d'Amin

Cet exemple est fictionnel mais il présente de manière réaliste à quoi pourrait ressembler un projet Maac.

Amin a 17 ans, il vit en France. Il ne supporte plus tous les préjugés que les gens ont à propos de l’Islam sans rien en connaître. Il s’est dit que les gens ne pourraient même pas remplir une carte postale avec leurs connaissances sur l’Islam, ça a été le déclencheur d’une idée lorsqu’il a suivi le programme MAAC. Il a créé une page Facebook pour mettre en place des forums de discussions entre étudiants des différents lycées. Les autres étudiants viennent avec de nouvelles idées pour étendre le programme pour créer des conférences, des évènements et d’autres possibilités d’échange.